Classroom Presenter: ou comment rendre un powerpoint interactif.

23 04 2009
par : Gwénaëlle Le Mauff

Situation 1 – en amphi:
un élève: « – Pardon Madame, je ne vois pas ce que vous avez écrit au tableau, c’est trop petit! »
Moi: « – Ok, je reprends la diapo précédente » (et refais une démonstration à la craie à côté de l’écran EN PLUS GRAND)

Situation 2 – préparation d’un cours:
« Si je commence ce chapitre, les élèves doivent maîtriser ce pré-requis, c’est évident! Il faut que je puisse connaître leur niveau de compréhension de ce phénomène avant d’aller plus loin, comment? »

Situation 3 –  En projet:
Brainstorming: « Définissez en trois mots ce concept… », « Comment représenter graphiquement ces échanges ?… »

Ces exemples vous ont rappelé des situation connues? Jusqu’alors, un bon Powerpoint suffisait pour faire passer le plus d’informations possibles mais il était toujours difficile d’évaluer en temps réel ce que son auditoire comprenait et encore plus de réadapter son discours immédiatement.

Classroom Presenter, que nous avons commencé à faire découvrir à l’ECL a déjà étonné mais surtout inspiré. En effet, il s’agit d’un logiciel développé par l’Université de Washington, permettant d’envoyer en direct sa propre présentation sur les postes des élèves, ces derniers pouvant annoter directement les slides et conserver leurs notes. Mais l’enseignant a aussi la possiblité de prévoir des sondages, voire mieux, de les créer à la volée, de récupérer les réponses immédiatement et de partager les plus pertinentes.

Comme son nom l’indique, il est optimisé pour un usage en classe:il permet l’utilisation du double écran, ce qui est sur votre tablet-pc n’est pas nécéssairement ce que vous projetez. De plus, une simple connexion wifi suffit, le serveur étant créer un local sur votre propre poste!!



Enseignants: Quels sont vos droits sur Internet?

17 03 2009
par : Gwénaëlle Le Mauff

Droits d’auteur, Creative Commons, publication d’images ou de photos des élèves, vidéos récupérées sur le web… Qu’ai-je le droit d’utiliser? C’est toujours la même question qui revient au moment de concevoir un cours visible non plus uniquement par les élèves mais mis en ligne…

Ah, vaste programme!!! Voici un quizz réalisé par le web pédagogique qui pourra vous apporter quelques réponses. Certaines questions sont plus orientées vers le primaire, mais le fond du problème reste le même pour tous.

J’oubliai: j’ai le droit de mettre ce quizz sur un blog?



TFT 2009 – La session des posters.

25 02 2009
par : Gwénaëlle Le Mauff

Poster ECNPetit hommage à nos collègues Guillaume Moreau et Morgan Magnien de Centrale Nantes qui ont eu l’occasion de présenter lors d’une des deux sessions de posters leur projet, et notamment leurs avancées sur l’intégration de fonctionnalités liées à l’annotation manuscrite dans le module Impress d’Open Office.

Ces deux séances permettent ainsi de voir les mutiples implémentations de technologies tactiles dans l’unique but de toujours améliorer la pédagogie. Certaines mesures révèlent en effet le réel impact sur l’apprentissage de l’utilisation du tablet-pc. Bien entendu, ce n’est pas l’outil qui fait la différence mais il permet ici de créer un environnement à la fois stimulant et réactif, le tout toujours cadré par l’enseignant.

impact

Souvenirs souvenirs… voici notre poster présenté à Londres en 2007.

poster 2007



Technology for Teaching Worldwide Higher Education 2009

24 02 2009
par : Gwénaëlle Le Mauff

C’est parti, la session TFT 2009 organisée par HP remplit toutes ses promesses. Celle-ci a commencé par une présentation de Franck Kowalski d’InkSurvey, un logiciel développé avec ses étudiants de Colorado School of Mines.

Cet outil permet à l’enseignant de poser des questions via une interface web et de consulter les réponses de ses étudiants en direct, des réponses aussi bien rédigées au clavier que manuscrites grâce au stylet du tablet-pc. Ainsi, il peut remédier instantanément aux incompréhensions des étudiants et réadapter immédiatement son cours. C’est aussi un moyen de repenser le cours en amphi: il crée des vodcast (podcast vidéos) qu’il met en ligne avant son cours. La première question dans InkSurvey devenant en présentiel: « Any question? ». Les questions apparraissent sur son interface et il peut ainsi commencer son cours en fonction des demandes.

InkSurvey

En mode asynchrone, il est tout à fait envisageable de laisser le temps aux étudiants de répondre. Non seulement l’activité n’est plus uniquement pendant le cours mais elle se prolonge aussi entre les séances, laissant en parallèle toute liberté aux étudiants de demander de l’aide. Une réponse globale peut ensuite être faite au début du cours suivant: l’étudiant travaille seul mais l’enseignant ne perd pas un temps incalculable à répondre de manière individuelle…A l’aide de litres de café, histoire de se remettre du décalage horaire, je tiens le rythme des présentations. Chacune amenant son lot d’innovation pédagogique, mais toutes suivant le fil conducteur de la discussion enseignant-élèves ou entre pairs, que ce soit InkSurvey comme nous venons de le voir, jusqu’à l’usage d’outils collaboratifs que nous détaillerons prochainement.